LA SUITE...
INTR0 REP DOMEnvie de commenter...
LAS TERRENAS OU LES JOURS ROUGES ET LIMONES
LES JOURS JAUNESLe vendredi 28 au matin, nous avons décidé de la suite et fin de notre voyage. Nous allions aller passer le WE à Las Terrenas et éliminer le reste de la Péninsule de Samana puis terminer le séjour à Constanza. Cela nous amènerait à faire un retour en arrière d'une bonne centaine de kilomètres et donc d'environ 2 heures de route, le re-zig (ou peut-être zag). Nous avions appris qu'un bus reliant directement Puerto Plata à Las Terrenas s'arrêtait vers 15 heures, à la bomba Isla. Nous avons pris le risque de l'attendre, au lieu de faire ce trajet en sauts de bus. On nous avait annoncé un grand bus et ce fut une gua-gua. Heureusement pour nous, il y avait encore de la place - dans la conception de la place dans une gua-gua c'est-à-dire 4 par banquettes. Nous sommes arrivés vers 18h30 à LT. La route entre Sanchez et LT offre l'occasion de voir quelques superbes points de vue. Toute la route entre LT et l'entrée sur la nouvelle autoroute pour aller vers Las Americas et SD est en travaux… D'ici peu, les temps de circulation devraient raccourcir et les conditions être optimales. Avant le voyage, nous avions envie de venir voir ce qu'était devenu la Péninsule de Samana. Je me dois de préciser qu'il y a 20 ans, après notre tour des Caraïbes, cet endroit faisait partie de ceux où nous envisagions de nous installer. Nous avons réduit ce retour en arrière à Las Terrenas. Nous savions, avant d'y aller, que ce lieu, de par son développement, risquait de ne point nous emballer. Il y avait l'envie de comparer notre imaginaire (créé à partir de toute la doc trouvée et de souvenirs vivaces) et le réel (vu par notre subjectivité) Et je dois dire, dans le champ de l'auto-satisfecit, que nous nous connaissons bien… Las Terrenas, pour nous, c'est un bel espace géographique qui aurait pu être un bel espace de vie et de tourisme. Malheureusement concernant le village, il a manqué d'un plan de développement, il a manqué d'une organisation architecturale, il a manqué d'un respect de la nature (la route côtière mange, par endroit, une bonne partie de la plage), il a manqué du moment où il aurait fallu dire stop, c'est assez… Il n'y avait presque rien et tout était faisable, dommage !!! En matière de déplaisant à se promener dans les deux rues principales, j'ajouterai le flux de circulation de multiples véhicules en tous genres: motos, voitures, quads, camions, bus…Nous nous sommes demandés si il y avait des bouchons en saison ??? Maintenant, il reste cette belle suite de plages et les propositions touristiques recherchées par beaucoup. Visites Un des motifs à venir en la péninsule était d'aller voir le parc de Los Haïtises. En cette saison, les excursions n'étaient proposées que le samedi et le mercredi. Nous n'avions aucune envie de repartir de bonne heure le samedi, donc cela reste à découvrir. J1 Un jour vécu autour du lézardage et d'un petit tour en ville où les magasins nous ont déçus (fermés définitivement, pas ouverts, peu achalandés…). Aucun tilt achat, une seule boutique a failli me motiver: Terrenas en Plata. J2 Comme nous avions envie de voir autre chose que la plage, nous sommes partis à El Limon. Notre propriétaire d'hôtel nous avait recommandé de faire le parcours à cheval avec la Parada Manzana et d'y déjeuner. C'est ce que nous fîmes. Nous avons pris une gua-gua allant à Samana et elle nous a déposé sur site. La marche à cheval se fait accompagner par des guides à pieds. Nous nous sentons mal à l'aise dans ce contexte d'un privilégié sur un cheval et d'un autre à pieds. Certains font la marche à pieds - le sentier est en descente à l'aller et en montée au retour. Il pleuvait par moment et donc le sentier était très glissant. A l'arrivée, il y a une cascadette au milieu de la verdure (45 mètres) et un bassin où on peut se baigner. Nous avons été plutôt déçu de tout ce déplacement (cheval et à pieds) pour cela !!! Ce que nous avons préféré, c'est la discussion avec les deux jeunes guides. Ils parlaient français et étaient au lycée avec l'envie de devenir professeurs. Ils travaillent régulièrement le WE et pdt les vacances pour se faire de l'argent de poche. En partant pour la balade, Antonia (la patronne) m'avait dit de laisser une propina aux jeunes. A l'arrivée, nous nous interrogions bcp sur le niveau de la propina à laisser car en fait de propina, c'est le salaire de l'accompagnateur. Au retour, nous avons déjeuné sur site d'un très bon repas local à base de poulet, haricots, riz, avocat…coca et café Coût pour deux: cheval+déjeuner = 1 100 pesos - propina = 500 pesos - transports = 500 pesos Comme pour tout site de visite, certains pourraient me demander si cela valait le coup d'y aller. J'aurai tendance à dire non. Mais maintenant tout dépend de ce que vous attendez de cette sortie, de ce que vous avez déjà vu dans le domaine des cascades ou chutes d'eau et d'où vous partez. Je ne ferai pas des dizaines de kilomètres uniquement pour venir la voir. Hôtel Iguana hotel - 50 euros ou 2 500 pesos - avec un ptt déjeuner complet de chez complet (un excellent pain, une grande assiette de fruits, des œufs, du jambon, du fromage et des confitures maison) - possibilité de télé (il n'y en avait d'installée dans notre bungalow) – Wifi (prochainement un poste accessible à la clientèle) http://www.iguana-hotel.com Point +: le jardin, la construction en bungalows indépendants, la sympathique gentillesse accueillante de la propriétaire (et de son mari et du personnel), la possibilité d'utiliser la cuisine… Point -: l'éloignement du village (surtout pour celles et ceux désirant y aller fréquemment). Nous avons mis, en moyenne 25 minutes, pour aller jusqu'au village des pêcheurs, en marchant sans nous presser. Avec un rythme plus soutenu, on doit pouvoir faire moins !!! Il y a aussi la possibilité de prendre un motoconcho (en moyenne 100 pesos le trajet). Point - non lié à l'hôtel: Le bruit de la centrale électrique de LT, fort audible par moment dans ce secteur, en particulier la nuit (durant nos 3 nuits). Restaurant Le soir, nous avons cantiné à l'Eden Beach pour diverses raisons: la cuisine nous était goûteuse et la gamme de plats proposés nous convenait, le prix aussi (en plus il y avait -20% pdt le WE) et c'était le plus près de notre hôtel. L'envie d'aller voir ailleurs nous a manqué et rien ne nous avait stimulé à le faire lors de notre passage dans le village. Il nous reste un petit regret: on n'a pas fait le Gastronomique prévu.

Patagonie LE NOUVEAU SITE EST PAR LA... Egypte Tyrol Italie Namibie2015 Sud AmSud Martinique RepDom Yellowstone Equat/Pérou Brésil Haïti Québec Hiver France RépTchèque Texte Texte Intro P'tis + Autres © Madikéra 2010/2015
Plan du site
Pour nous écrire...
Livre d'or
Nos sites fétiches...