INTRO ET COMMENTAIRES G10 Avant... G6 Avant... G9 Après... G11
LA TIT' NOTE DU JOUR... Hôtel 64 Resto 25 Voiture: essence... 1 Visites 16 Petits frais 1 Eaux et pauses 9 Total en euros 116
Un grenat tempêté en ordre de bataille ...
12 GRENATS TCHEQUES ENTOURES DE 4 PETITS BRILLANTS VOYAGESQUES
Lundi 29 juillet - Slavkov u Brna /Austerlitz à Telc - 150 km
Pour châteauausterlizer, c'est un clic...LA TIT' GORGEE DU JOUR... va à l'appétissante odeur de charcuterie fumée dans une épicerie...
Midi = cafétaria de station-service Soir = resto Menu, coût et commentaires Midi = 2 poulets pommes de terre et 1 Coca, 1 tonic , 2 eaux et 2 cafés = 294 Goûter = 2 glaces et 1 Kofola citron = 160 Soir = 2 plats de pâtes et 2 bières = 356 + (30 pb) Nous avons apprécié La rapidité de service de la cafétaria et la qualité des plats Nous avons été déçus Par la cuisine quelconque du resto du soir et la fumée dans la salle !!!
Hôtel Célerin - 64 euros - OK ++ www.hotelcelerin.cz Caractéristiques Hôtel de coeur de ville très bien placé. Le petit déjeuner est un copieux buffet. Points + L'emplacement, la vue sur la Place de la chambre 9, la taille et l'équipement de la chambre, la sympathie aidante du personnel, le petit déjeuner, l'emplacement de parking compris dans le prix... Points - Pas de rideau occultant et possibilité de bruit sur la place la nuit si manifestation...
Pour paxer, c'est un clic...Aujourd'hui le clairon sonne à 7h15 et l'ordre de départ se met en route. Un copieux petit déjeuner, servi à l'assiette, nous revigore avec un petit bémol: les œufs sont plus en mode accompagnement des oignons qu'en mode premier ingrédient. Titinette a le droit de rester stationnée sur l'arrière de l'hôtel jusqu'en fin de matinée donc nous pouvons aller au château à pieds. Au passage un stop à l'épicerie du coin nous permet d'emporter 2 bouteilles d'eau pour 30 czk et surtout d'emplir nos narines d'une plus qu'agréable odeur de charcuterie fumée, tellement puissante qu'elle a imprégné ma mémoire jusqu'à ce jour et qu'en écrivant ces lignes je sens l'envie de tels mets venir... Nous entrons dans la cour et là c'est coup de cœur confirmé. Cette grosse tarte au citron meringuée me ravit. C'est mon château "THE" du voyage. Il m'aurait certainement aussi plu en version vert amande ou en rose macaron. J'ai presque le même coup de foudre qu'avec Schönbrunn il y a fort longtemps et monsieur Madikéra apprécie aussi.. J'adoooorrrre alors allons à la découverte de l'intérieur... Bien sûr, impossible de visiter seuls et de prendre des photos, hyper malheureusement ! A 10 heures, contre 110 czk par personne, nous chaussons de gros patins bleus pour ne pas abîmer les beaux parquets. La visite se fera en mode glissade dans un style pas forcément élégant chez tout le monde. Tous est appel à commentaires réjouis: les plafonds avec des petits chérubins osant être coquins et débordant de leurs cadres, les poêles en toutes couleurs, les meubles Boule... Pendant que la petite dizaine d'autres visiteurs écoutent la guide en tchèque, nous lisons rapidement notre descriptif en français et admirons, admirons, admirons... L'histoire en version légende est bien présente. Voilà un lit où certains racontent que Napoléon dormit mais la guide précise en anglais (car parfois elle a ce réflexe pour nous) que c'est loin d'être certain car les traces de son passage sont imprécises et parlent plutôt de lit de camp. Mais le lit de légende est plus joli qu'un lit de camp ! C'est idem avec le balcon dont certains disent qu'il observait la bataille. C'est juste un peu impossible quand on voit où eut lieu la bataille. Voici maintenant une salle à l'acoustique spéciale crée sous Venceslas-Antoine Prince de Kaunitz pour servir de lieu de discussion diplomatique. Sa construction fait qu'on ne peut pas entendre ce qui s'y dit à l'extérieur mais à l'intérieur cela raisonne pleinement. Pour nous le prouver, elle chante un air d'opéra et ce fort bien. L'armistice y fut signée après la bataille des trois empereurs. La dernière aile fut bâtie au XIXème siècle par la famille Kaunitz et montre un intérieur bourgeois de cette époque. Elle nous a moins intéressés. La visite annoncée pour une heure dure un peu plus. Au moment de rendre les patins, je donne un pourboire à la guide, elle est toute étonnée car elle n'en a pas l'habitude. J'ai trouvé sympa son effort de nous dire quelques mots en anglais dans chaque secteur. Il faut préciser que nous étions les seuls non tchèques. Un petit tour dans le jardin bien propret. dommage qu'il y ait une terrasse à parasols modernes juste devant le château !!! Cela doit être fait exprès pour vous pousser à acheter cartes postales et livret souvenirs - ce que nous fîmes pour avoir quelques vues de l'intérieur. A 11h30, nous rejoignons l'exposition Napoléon sur la bataille des trois empereurs (110 czk par personne). Il y a des uniformes, des armes, des plans de bataille et même des armes à tester. Elles étaient plus que lourdes et je me demande comment faisaient ces pauvres soldats contraints de les porter pendant des milliers de kilomètres. Une animation en scènes reconstituées et filmées retrace un petit morceau de la bataille. Nous pensions esquiver car au moment de notre passage dans la salle dédiée il était en tchèque mais c'était sans compter sur la gardienne du lieu. Croyant nous faire plaisir elle est venue nous chercher dans la salle suivante pour nous dire qu'elle lançait pour nous la version en anglais. Donc... Deux autres français sont arrivés à ce moment et nous ont rejoints pour la projection. Un beau travail scénographique mais un sujet nous inspirant guère. En repassant devant l'épicerie, nous rechargeons les réserves avec 1 eau et 1 thé glacé pour 40 czk car les 2 premières bouteilles d'eau sont déjà vides ! A 12h30 Titinette franchit la porte de l'hôtel et s'en va voir la campagne environnante (les champs de bataille sont non repérables) et poursuit jusqu'au monument pour la Paix à Prace. Le site est gratuit mais pas le parking, il faut débourser 20 czk. C'est columnique à souhait. Certains peuvent apprécier le style et d'autres pas. Nous concernant, ce serait plutôt pas. On aurait pu ne pas y venir. La chapelle est fermée ainsi que le resto du site. Tiens, les 2 français de tout à l'heure arrivent, instant bavardage et commentaires. Le temps des batailles se termine à 13h35. Il fait faim mais aucun resto dans les villages traversés en direction de l'autoroute B1 en-dessous de Brno. Dès notre entrée sur cette grande voie, il y a une station avec cafétéria où nous déjeunons plutôt bien en une trentaine de minutes. Une nouvelle bouteille d'eau fait partie du voyage, c'est vous dire combien il fait chaud. C'est la 7ème boisson du jour. Cela roule bien avec un petit 120 de moyenne. A la sortie 182 nous partons en direction de Rosice, Namest et Trébic. A 16h30, nous arrivons en proximité de Telc et tournons un peu en rond pour trouver l'entrée vers le cœur de ville. Les panneaux cherchent à vous faire rester sur les parkings externes et nous nous visons un hôtel sur la place principale, le Celerin. Coup de chance, il reste des chambres dont la grande 9 avec vue sur la place. Ce sera notre havre du soir. Titinette a droit à son bon d'autorisation de parking sur la place dans les espaces réservés aux résidents. C'est compris dans le prix de la chambre. Les sacs posés, la chaleur nous guide vers le glacier du coin où nous engloutissons 2 coupes et un Kofola citron un peu plus acceptable à nos goûts que celui au kola, pour 160 czk. Petit tour en pourtour de place et ce que nous voyons nous plaît beaucoup. Il est vrai que les bâtisses, comme en d'autres endroits, ont des allures de façades de décor de cinéma toutefois l'ensemble nous charme. Tout mimi cette Telc. Une animation musicale est prévue ce soir dans le cadre d'un festival. Vers 18 heures, c'est l'instant douche dans la salle de bains uniquement en théorie. Toutefois, il se transforme en instant douche sur toute la ville. Une mini tempête s'abat sur nous, éclairise les environs, tonne puissamment et fait voltiger les bancs et autres panneaux publicitaires ainsi que la structure de la scène du spectacle. Et tout à coup la lumière ne fut plus dans la ville même si à l'hôtel et dans d'autres bâtiments cela fonctionne. Vers 20 heures nous sortons la tête pour filer au resto le plus proche, y dîner juste correctement en étant fortement enfumé pour la première fois du voyage. Une bonne douzaine de personnes enchaine cigarette sur cigarette. Heureusement il y a des mouvements d'entrée et de sortie et donc d'ouverture aérante de la porte. Du coup, on mange en 2 coups de fourchette et 3 mouvements de couteaux. Il fait toujours noir dehors. Des gamins s'amusent avec des vélos à guirlandes à crier en tournant autour de la place. Il y a des petits dégâts: tuiles tombées des toits mais heureusement aucune voiture n'est touchée. Du coup, le spectacle du soir est annulé ! Un stop au glacier/pâtissier pour acheter un gâteau et zou à l'abri dans notre chambre car il fait frisquet. Le gâteau est un peu trop sec car la couche de crème est trop fine. Ahh, quelque chose change à l'extérieur, il est 22 heures, c'est la lumière qui revient... Un peu de télé, d'Internet et d'ordi et finalement c'est parti pour un bon dodo vers 23 heures. Toute la nuit, il y eut des gens discutant très fort assis au beau milieu de la place, un peu pénible !!! Une formidable journée car ce fut celle de THE château et aussi de la mignonette Telc
Pour telcer au soir, c'est un clic... Texte Texte Intro P'tis + Martinique Sud AmSud Egypte Patagonie RepDom Yellowstone Equat/Pérou Brésil Haïti France RépTchèque Autres Tyrol Italie LE NOUVEAU SITE EST PAR LA... Québec Hiver Namibie2015 © Madikéra 2010/2015
Plan du site
Pour nous écrire...
Livre d'or
Nos sites fétiches...