PRATIQUE SUITE News
UN MAXI TRIANGLE BLANC AU COEUR BLEU OU 5 SEMAINES D'ETE EN HIVER PATAGONIESQUE
LE PRATIQUE OU LA QUADRATURE DU TRIANGLE DES UTILES ARGENT Coût total du voyage Nous avons explosé nos compteurs financiers en dépensant pratiquement 9 750 euros . Ils se répartissent en: - 3 247 euros pour les déplacements aériens (qui a dit que j'aimais la précision absolue ???) 1 234 + 1 165, soit 2 399 euros pour aller et revenir d'Argentine depuis la Martinique 307 + 285 + 256, soit 848 euros pour 3 vols pendant le voyage, respectivement Buenos-Aires / Ushuaia - Punta Arenas / Puerto Montt - Puerto Madryn / Buenos-Aires - 350 euros d' achats de cadeaux divers pour nos proches et nous - 6 500 euros dépensés sur place: hébergement - 1 850 euros pour 33 nuits, soit 56 euros par nuit pour 2, nourriture et petites dépenses du quotidien (lessives, bricolettes, hygiène...) - 2 150 euros, soit 61 euros par jour pour 2, transports (bus, taxi) autres qu'avion - 500 euros dont une nuit en bus, excursions et activités - 2 000 euros dont une nuit. Nous aurions pu faire moins en nous restreignant sur certaines dépenses de confort, comme les restaurants du soir. L'ensemble des prix nous a semblé être d'environ 50% de ceux pratiqués en Martinique. Le 27 août, nous avons établi un relevé de prix dans un supermarché de Puerto Madryn de divers produits de consommation. Le relevé est sans les marques sur des produits de milieu de gamme. Spaghetti 500g en promo = 3,55 au lieu de 4,09 - Riz 1 kilo en promo = 5,99 au lieu de 6,42 - Farine 1 kilo en promo = 2,89 au lieu de 3,15 - Eau 2 litres en promo = 2,59 au lieu de 3,10 - Café 500 g = 11,65 - Lait 1 litre = 5,99 - Coca 2,2 litres = 9,75 - Jus d'orange 1 litre = 3,95 - 1 sauce fileto = 4,90 - Cif oxygel 1 litre = 6,15 - Cif crème = 7,10 - 4 actimel = 7,14 - 4 yaourts supercrème = 3 - Baguette 1 kilo = 5,29 - Frites Mac Cain Tradition 750g = 10,85 - Gouda = 58,60 le kilo Ajout fin novembre 2012 : notre expérience d'août 2012 dans le NOA, nos lectures, nos constats... m'amène à vous conseiller d'appliquer un correctif général aux prix de l'ordre de 30/40 % supplémentaire. En deux ans, certains prix comme ceux des bus ont augmenté de plus de 50%, d'autres comme les entrées de parcs d'environ 40% et les prix du petit quotidien/restaurants d'environ 15/20, donc... Taxe de sortie Nous n’avons rien payé en quittant le pays. Par contre nous avons payé une taxe d'aéroport à Trelew de 17,5 pesos par personne. Devises Nous avons principalement retiré de l'argent en distributeurs. En général, nous ne pouvions prendre que 700 pesos à la fois. Une seule fois, on a eu droit à 1 000 pesos. Avec Mastercard, il y avait une commission de 15,80 pesos prélevée à chaque fois, pas avec la Visa. Mais à l'arrivée les frais sont quasi identiques, entre les deux cartes. Par contre, nous avons pu retirer des sommes nettement plus importantes en valeur euros au Chili. Au final, avec les frais de banque, notre taux de change moyen a été de 4,85 pesos argentins, de 645 pesos chiliens et de 2,10 réal pour 1 euro. Dans les bureaux de change, le peso argentin était entre 5 et 5,10 pour 1 euro. Pourboires ou propina Faut-il laisser, combien faut-il laisser… nous voilà confrontés à notre premier marronnier… Nous laissons une somme en fonction de la qualité de service et du travail supplémentaire éventuellement fait (lavage de linge). Après, cela nous est complexe de savoir combien laisser. Faut-il réfléchir en base locale ou dans notre base ? Bref, quand nous voyageons, c’est un des points qui nous met le plus mal à l’aise car il nous confronte à notre « richesse relative » et au niveau de vie ambiant. Pour les restaurants, des locaux nous ont conseillé 10% de l'addition. J'ai du mal à comprendre cette logique du pourcentage. Le travail sera le même d'apporter un plat à 30 pesos ou un plat à 50, d'apporter une bouteille à 30 ou une à 60. Pourquoi le pourboire devrait-il être différent ? A mes yeux, le pourboire est lié à la manière de faire le travail ou d'être en relation et non à la somme dépensée. Donc nous laissions (référent Argentine) 5 pesos par jour pour la chambre, lorsque nous restions plus d'une nuit. Nous donnions, en moyenne, 5 pesos pour le déjeuner (addition inférieure à 75) et 10 pour le dîner (addition supérieur à 75). Lorsqu'il y avait un "aide-bagagiste non officiel", avant de monter dans un bus, nous lui laissions 2/3 pesos. Il n'y a que 3 fois où une propina nous a clairement été demandée: - Dans un restaurant à El Chalten. Il était écrit sur l'addition de manière bien visible que le montant ne contenait pas le tips. - Par un aide bagagiste lorsque nous sommes montés dans un bus à Bariloche. - Au restaurant à Belem où le serveur nous a demandé si il incluait la propina dans le montant à prélever sur la carte. Vache$ à lait ou pas ??? Nous avons détesté avoir à payer plus cher pour les entrées dans les parcs que les nationaux. De plus, c'est plein tarif tous les jours car aucun abonnement ou forfait n'est proposé. Alors le touriste est-il pris pour une vache à lait ??? Nous aurions tendance à dire un peu trop !!! Mais en même temps il faut des moyens pour payer toute sles infrastructures... Négociations Nous voilà fasse à notre deuxième marronnier… Notre choix est de ne pratiquement jamais négocier. En fait, nous avons la même attitude que dans notre vie de tous les jours. Soit, le prix (affiché ou non) nous convient et nous le payons. Soit il nous disconvient ou soit nous avons l'impression qu'on profite de nous plus que de raison et nous passons à autre chose. Notre refus a fait baisser le prix une seule fois, en ce voyage. Lorsque nous avons annoncé que c'était trop cher pour nous, choix a été fait de nous passer du prix pleine saison au prix saison intermédiaire et nous avons accepté. Niveaux de vie Nous avons vu une Argentine mixant très grande richesse: voitures, bâtiments, maisons avec piscines et pauvreté, en particulier à Buenos-Aires. Un point a attiré notre attention: la présence d'une vraie classe moyenne au niveau de vie comparable à la classe moyenne chez nous. Nous nous sommes sentis beaucoup moins argentés que dans d'autres pays d'Amérique du Sud et devions faire attention car les pesos filaient très vite. HEBERGEMENT, RESTAURATION ET AUTRES GOURMANDISES Hôtel Comme toujours, nous avons principalement choisi des petites structures (moins de 20 chambres). En général, les personnes qui ont choisi de s’investir et d’investir dans le secteur touristique sont disponibles et partageuses d’informations. Cela nous est utile pour pouvoir affiner nos choix sur place: nous mettons en corrélation les infos de départ et les infos sur place. Là aussi un marronnier: mais pourquoi les gens qui dessinent, créent, ouvrent des hôtels oublient les petits détails pouvant rendre un séjour vraiment confortable. La plupart du temps il n'y a aucun crochet dans la salle de bains pour pendre ses vêtements de nuit. Il y a rarement suffisamment d'espace prévu pour les vêtements extérieurs et les chaussures de neige, alors quand ils sont mouillés, on les met où ??? Pas dans l'armoire avec les vêtements secs. Il y a peut-être une étagère pour les trousses mais pour des trousses fermées, donc on fait quoi avec tous ses produits quand on souhaite les étaler pour les voir… Il s'agit là de petits éléments de confort pouvant être ajoutés à moindre coût !!! Cotation hébergements: OK++ = chambre vaste, cadre sympa, personnel super... On recommande fortement OK+ = 1 des crières ci-contre manque. On recommande OK = Acceptable pour une nuit OK- = Nous vous recommandons d'éviter Repas Nous nous attendions à manger de l'excellentissime viande et ce fut le cas une seule fois. Par contre nous avons toujours eu de la très bonne viande. Pour le reste, nous nous étions peu intéressés à ce que nous allions trouver. Donc, nous fûmes surpris (mais en même temps pas trop compte-tenu des flots d'immigration) de nous voir proposer certains plats comme goulash-spaetzle, sanglier fumé, strudle à la pomme, choucroute et autres canard aux olives ! Le coût moyen d’un repas du soir a été de XX pesos argentins (variation de XX à XX pesos). Sur la base d’un plat par personne, de 2 boissons (bières/vin et eau) et parfois d’un dessert pour 2. Nos déjeuners ont souvent été plus restreints et ont parfois ressemblé à des goûters. Le point commun de pratiquement tous nos petits déjeuners a été les média-luna ou croissants. Il en existe de toutes sortes: secs, enrobés de sucre, fourrés… Cotation petits-déjeuners: Continental = servi à table Buffet continental = buffet avec choix plus ou moins étendu de pains, croissants, céréales, jus, fruits, jambon, fromage. Buffet = buffet avec grand choix des précédents + charcuteries variées, oeufs, gateaux multiples... Gourmandises et grignoteries Nous avions lu que l'Argentine était un pays fait pour les amateurs de glaces, de gâteaux et de chocolats. Nous ne pouvons que confirmer. C'est presque inimaginable de voir tous ces magasins à Bariloche, tous ces rayonnages ou tous ces bacs de glace aux multiples parfums. Quant aux gâteaux !!! Dans les dulce impossible d'oublier celle de leche. Certes, c'est une confiture de lait mais avec un petit goût se rapprochant de la doucelette martiniquaise, bonbon ou confiture à base de lait de coco. Une pensée pour les petites boules blanches qu'on retrouve partout en Amérique du Sud... les mentitas ! La grande découverte "petit plaisir de la vie" fut les alfajores, la gourmandise nationale par excellence. Du cro-cra-quant, du fondant, du fourré, de l'enrobé, du sucré et surtout toujours du rond. Boissons Nous pensions Vins et ce fut surtout bières, mais alors de la bonne de l'excellente bière artisanale. En vins, nous avons plus apprécié le blanc - en particulier le Chablis de chez Bianchi - que le rouge, même les Malbec - notre préféré fut un Trumpeter (Rutini). Santé Aucun désagrément majeur à signaler. Nous avons pris les précautions habituelles : - un Coca presque tous les jours, - un lavage des mains avec une solution hydroalcolique quand il est impossible de se laver les mains (bus), - une vaporisation de désinfectant dans la salle de bains à l’arrivée dans un nouvel hôtel, - le lavage des dents à l’eau minérale, - et pourtant nous avons souvent enfreint nos règles alimentaires traditionnelles en nous accordant fruits de mer et glaces.
INTRODUCTION Texte Texte Intro P'tis + Martinique Sud AmSud Egypte Patagonie RepDom Yellowstone Equat/Pérou Brésil Haïti France RépTchèque Autres Tyrol Italie LE NOUVEAU SITE EST PAR LA... Québec Hiver Namibie2015 © Madikéra 2010/2015
Plan du site
Pour nous écrire...
Livre d'or
Nos sites fétiches...