CROISIERE p3 INTRO/PARTAGE CROISIERE p1News
L'entrée est à 1 clic...

Du haut de ces 40 pages, 15 jours de découvertes égyptiennes en été 2011, se décryptent... CROISIERE - AU FIL DES JOURS ET DU NIL - J2
Photos interdites
L'entrée est à 1 clic...
24 juillet - Louxoriante Lever à 6h30. Cela va nous ne sommes pas trop raplapla. L’eau chaude est au rendez-vous de la douche et le petit déjeuner offre de nombreuses variétés en versions sucrées ou salées. Les objets précieux sont déposés dans un coffre disponible gratuitement derrière la réception. Départ vers 8 heures. Avec une dizaine de minutes de retard car il a fallu attendre quelqu’un. Nous nous disions "Oh non, des non respectueux de l’horaire". Mais cela n’est arrivé que cette fois et tout le groupe fut top à l’heure par la suite. Dès cette première journée, le programme officiel a été chamboulé et l’ordre du voyage modifié par rapport à nos descriptifs. Arrivée à 8h45 sur le site de Karnak - départ à 11h15. Nous avons bénéficié d’une heure de temps libre. Peu de monde au début de plus en plus à partir de 9h30 et de l’arrivée des bus en provenance des stations balnéaires. A notre descente du bus, nous sommes accueillis par nos premiers cris de groupies : "Madame, un euro les 10 cartes", "Change madame"… Mais nous sommes loin de la foule attendant n’importe quelle vedettounette du moment. Pour l’instant, c’est plutôt bon enfant et moins casse-pied que craint. A peine arrivée, je passe par les toilettes et par la distribution de mon premier dollar n’ayant rien d’autre sous la main. Comme presque partout, les toilettes m’ont fait bonne impression. Une maquette dans le hall, une allée et nous voilà à écouter, du moins à tendre vaguement une oreille vers, des explications multiples et variées. La plupart des 16 membres du groupe semblent comme nous. Il y en a pour qui ces commentaires sont inutiles car connus, d’autres qui ne retiendront rien, d’autres peu intéressés… Bref, je conseille grandement une nouvelle approche communicationnelle. Résonnent des noms connus Amon, Thoutmosis… Beaucoup d’entre nous commencent à mitrailler et sont plus en attente du moment où nous pourrons aller à notre rythme. A chaque stop, comme il y a peu de monde, je m’éloigne du groupe tout en continuant à entendre les explications refusant d’entrer dans ma mémoire. Deux raisons à cela les cigaretodépendants et ma photographimanie ! On passe par la belle salle hipostyle, divers coins et recoins et voilà en bordure du lac sacré l’heure du temps libre est arrivée. Nos impressions se résument en grand, voire grandiose, beau surtout certaines fresques et dessins divers, plein de petits wouaouhs en admirant des détails de formes, de couleurs, d’idées mais pas de grand Wouaououhhhhh. Nous n’avons pas été chamboulés par ce site, même si nous sommes conscients qu’il ne s’agit que des traces de ce que fut l’endroit il y a quelques milliers d’années. Quand je regarde les dessins de David Roberts, je me dis qu’il a manqué le désert autour, le vide nécessaire à l’endroit pour émerger comme d’un écrin. Dépose en ville, arrangée avec le guide car sur la route de retour, pour une Visite Individuelle au Musée de Louxor (80 livres par personne). C’est un joli petit musée de facture moderne. Une petite heure de visite si vous ne lisez pas tous les commentaires et vous contentez de laisser vos yeux être attirés par les pièces vous faisant de subtiles signaux, comme nous. Nous vous le recommandons surtout si vous êtes peu fans d’amoncèlements. Un regret, comme dans plein de sites, l’impossibilité de prendre des photos. J'enrage !!! En sortant, nous changeons des euros dans un distributeur. Puis, une église copte nous attire et nous permet de constater qu'elle est un lieu de convivialité et d'échanges. Nous assistons à un léger accrochage entre deux voitures et à des vociférations nettement moins légères, comme dans bien des endroits en ces circonstances ! On se fait tellement interpeller par des chauffeurs de calèche qu’en route on cède. Nous visitons le musée de la Momification (50 livres pp). C’est un tout petit musée en une seule grande salle. Vouy verrez quelques momies d'animaux, d'humains, des outils... Le prix est élevé pour ce qu’il propose. Nous aurions pu nous en passer. Nous croyons avoir perdu nos tickets, merci à Camall de VF de nous avoir prouvé le contraire, en nous envoyant une copie du sien. Nous l'avions mais je l'avais attribué à Alexandrie ! Les bords du Nil, dans la portion faite, sont en travaux. Les quais de promenade sont en agrandissement. Les dirigeants de la ville ont décidé de parquer les gros bateaux de croisières en dehors de la ville et d'embellir les abords du nil. Retour au bateau à 12h45 en taxi – Rencontre avec un sympathique chauffeur ayant travaillé en Suisse et en attente d’y retourner (40 livres). Le bateau est amarré à une bonne dizaine de minutes du centre. Le guide, prévenant et peut-être peu habitué à gérer des touristes individualistes, nous avait écrit le nom du quai sur un papier en arabe et en anglais. Il nous a dit par la suite que c’était rarissime les gens cherchant à en voir plus, comme nous. Déjeuner – restaurant ouvert de 13 heures à 14 heures, en fait un peu plus – 3 buffets : entrée, plat, dessert. Il y a du monde mais pas d’effet foule. Nous sommes satisfaits de ce premier déjeuner où nous trouvons de quoi nous restaurer. Les deux tables de notre groupe nous sont attribuées. Il nous est demandé de ne manger que là mais on peut inter-changer de tables "BOB". Le lendemain, les sous-groupes mangeatoires seront constitués et ne bougeront plus. Le début de l’après-midi est consacré à la découverte et à l’appropriation de la cabine. Nous regroupons les couvertures et autres oreillers dans une partie de l’armoire de l’entrée et ainsi bénéficions de toutes les possibilités de rangement de la coiffeuse. Une petite sieste, en mode rideaux fermés car il y a toujours le bateau Marmara à côté et nous nous demandons ce qui est visible à travers les vitres. Nous sommes au niveau du panneau lumineux Marmara et non d’une cabine. Réunion de vente d’excursions supplémentaires à 16h30. Nous prendrons une partie tout de suite (trois activités de fin de journée pour 45 euros pp et Abou Simbel 90 euros pp) et déciderons du reste par la suite. Départ pour une VI à 18 heures au Temple de Louxor et retour à 19h45. Environ 10 minutes de taxi par trajet. Notre guide nous a arrangé le coup avec un chauffeur nous emmenant, nous attendant sur site et nous ramenant (100 livres). Il a profité du transport en ville. Nous n’avions la certitude que d’un seul soir à Louxor, donc nous avons dû choisir entre ce temple et le son et lumières de Karnak. En arrivant la lumière commence à décliner et tout de suite nous nous disons, "Merci aux copains d’Internet, nous ayant fortement conseillé de venir voir ce temple le soir". C’est beau, le ciel devient de plus en plus bleu profond et nous permet de vivre quelques minutes d’absolue splendeur. Un de nos grands souvenirs émotionnels de ce voyage, malgré la mauvaise surprise de partager ce moment avec une dense foule. On nous avait tellement dit qu’il n’y avait personne, que nous l’avions crû et nous nous attendions à voir des sites en tout petit comité. Or, pour la deuxième fois de la journée nous constatons un décalage entre notre définition de « personne » et celle actée sur sites. Il y a certainement moins de monde que d’habitude fin juillet (par la suite on nous dira environ 30% de moins et on nous parlera de reprise depuis le 15 juillet) mais cela ne fait pas personne, du moins à nos yeux. C’est limite et en cet instant, nous commençons à craindre avoir été roulés dans la farine avec cette histoire de "personne sur les sites" ayant motivé notre venue !!! Nous avions renoncé à l’Egypte depuis des années à cause de la foule, des queues à faire pour entrer quelque part… et si nous nous étions fait avoir ??? Nous vous recommandons fortement de passer par ce temple le soir. C’est bleuffisant !!! Dîner à partir de 20 heures et jusqu’à 21h30. Quelques sympathiques échanges à table et retour cabine. Le Marmara est toujours en voisinage. Un petit coup d’Internet (carte à 8 euros de l’heure), un œil sur les programmes télé et nous constatons qu’il y a peu de bruits environnants. Ouf, on nous avait tant dit… Coucher vers 23 heures.
Texte Texte P'tis + Namibie2015 Martinique Sud AmSud Egypte Patagonie RepDom Yellowstone Equat/Pérou Brésil Haïti Québec Hiver France RépTchèque Autres Tyrol Italie LE NOUVEAU SITE EST PAR LA... Intro © Madikéra 2010/2015
Plan du site
Pour nous écrire...
Livre d'or
Nos sites fétiches...