Pour découvrir le musée, c'est un clic... Vues sur et dans Langres... LANGRES 2 Entrons en l'abbaye d'Auberive... Un tour au château de Pailly... THIONVILLE GRENOBLE SIX-FOURSIl s'agit presque d'un carnet de voyage... Il est axé sur des commentaires plus ou moins brefs, le partage d'adresses et de photos ou de films de lieux découverts ou revus, lors d'un voyage, entre Grenoble, Langres, Thionville et Six-Fours, en juillet et août 2014.

LANGRES En général lorsque nous sommes amenés à traverser la France, nous cherchons un point d'étape entre Grenoble et Thionville. Langres m'est venue comme une évidence. Pendant mes années d'enfance et de départ en vacances dans le midi, nous passions toujours par là mais jamais nous y sommes arrêtés. C'était le point marquant le début de la descente vers le soleil... Du coup, j'ai appris qu'il y avait plein de choses à voir et à faire dans le secteur... Notre petit stop de deux nuits s'est orienté voir... Le samedi 5 juillet nous sommes allés de Grenoble à Langres et sommes arrivés en soirée pour nous installer à l'hôtel et y dîner, donc pas de visite ce jour-là. Première journée: dimanche 6 juillet - Langrabords Après un bon petit déjeuner direction les rues de la ville fortifiée la plus importante d'Europe, malheureusement la météo est au gris-pluie donc nous optons pour commencer par le Musée d'Art et d'Histoire Guy Baillet (ancien maire de la ville). C'est le premier dimanche du mois et donc c'est gratuit. Malgré la pluie et la gratuité nous sommes peu nombreux à parcourir les intéressantes salles remontant le temps de la préhistoire au XIXème siècle. Nous avons apprécié la mise en valeur des objets – ni trop ni trop peu et vous le recommandons. C'est l'exemple même du musée condensant des siècles de civilisation et pouvant faire l'objet de plusieurs visites. En plus, nous avons pu prendre des photos donc cela vaut un grand SMILE. A signaler, un carnet de bon de réductions est offert par divers prestataires comme les hôtels, les restos... La pluie s'invitant toujours, nous envisageons la visite de la ville en soirée. Nous partons vers l'abbaye d'Auberive. Elle n'ouvre qu'à 14 heures et donc nous déjeunons à l'Auberge de l'Abbatiale. Une entrée terrine, un magret de canard, de la joue de bœuf aux lentilles et une tarte rhubarbe plus un demi Pinot, de l'eau et deux cafés pour 63 euros. C'est très bon et plutôt vite servi. Le décor est sympa et dans une chambre (la maison en compte plusieurs) il y a une chouette douche. Nous recommandons. Le ciel est devenu bien bleu. Les bâtiments sont beaux mais présentent peu d'éléments intérieurs à voir - dommage. Une exposition temporaire nous rappelle beaucoup une de celle vue au Québec sur l'art haïtien. Cette abbaye a eu diverses fonctions au fil des siècles: établissement religieux, usine, prison pour femems, colonies de vacances... Aujourd'hui c'est un centre d'Art Contemporain, donc diverses oeuvres ornent le jardin ou les salles. La plus célèbre des incarcérées fut Louise Michel. Les conditions étaient des plus spartiates et les prisonnières n'avaient droit qu'à des latrines communes à l'air libre. Quand on sait le froid qu'il peut faire en hiver… Il en reste encore les fondations. Les 8 euros demandés nous semblent un peu excessifs pour ce qu'il est possible de voir… Il faut dire que l'art moderne nous parle peu, même très peu, en particulier les peintures sur une des façades du bâtiment. Par contre, nous avons apprécié les 3 femmes marchant en mémoire des prisonnières du temps passé. Lorsque je préparais ce petit stop, quelqu'un m'avait recommandé d'aller au château du Pailly si nous étions dans le secteur un dimanche, donc… La visite débute à 16h et dure deux bonnes heures pour 3,50 euros par adulte. L'essentiel est consacré aux jardins organisés ou sauvages car les pièces du château ne sont que quelques unes à être restaurées. Il y a encore beaucoup, beaucoup de travail en perspective. Nous recommandons aux personnes intéressées par les châteaux Renaissance. Les membres de l'association sont passionnés par la transmission des connaissances sur l'évolution de ce château et vous parle de la vie de Gaspard de Saulx-Tavannes ou des modifications apportées par la famille Moreau du Breuil de Saint-Germain avec petits détails et anecdotes à la clef. Parmi les points remarquables, il y a la manière dont les fenêtres externes ont été posées sur la façade externe. Cette dernière est en biais, les fenêtres ont été posées de travers pour qu'à l'intérieur elles soient droites. Il reste des traces de beaux plafonds peints et de décorations intérieures imposantes comme le manteau de la cheminée de la grande salle. A l'extérieur une magnifique tête de Persée réalisée par Christophe Charbonnel allait bien en harmonie avec ce site placé sous la bannière des destins qui conduisent (quo fata trahunt)... Impossible de visiter le château autrement qu'en visite accompagnée, toutefois un tour dans les jardins est permis. Nous sommes peu fans de cette manière de faire découvrir un lieu car trop d'informations sont données en trop peu de temps et du coup coup nous ne retenons pas grand chose, là comme ailleurs. Heureusement il y a Internet maintenant nous permettant de compléter les infos manquantes comme mais quel est le nom de l'architecte que Gaspard, le compagnon d'armes de François 1er, fit venir ??? Quelques secondes de recherche et Nicolas Ribonnier est retrouvé !Nous préférons les visites libres avec des panneaux résumant les points clefs et permettant une lecture au rythme et à l'envie de chacun ou un dépliant... Ainsi, nous pouvons consacrer le temps qui nous convient à un lieu. Bien sûr, il faut parfois surveiller pour éviter les dégradations. Petit bémol du site: il n'y a pas de commodités accessibles au public et aucun café, bar, salon de thé à proximité... Heureusement pour moi, les dames de l'association m'ont permis d'utiliser les leurs et du coup j'ai pu entrevoir une aile non ouverte au public. Sans cela nous aurions dû repartir sans visiter. C'est peut-être à prévoir... Du coup à la fin de la visite, il est trop tard pour aller à Langres et visiter le musée des Lumières – dommage car contrairement à la plupart des musées français fermés le mardi, il est fermé le lundi et n'avions pas noté ce détail !!! Le soir, nous avons dîné (fort bien) à l'hôtel, aucune envie d'aller chercher pitance ailleurs.
Soir = restaurant de l'Auberge des Voiliers - Midi = Auberge de l'Abbatiale Menu, coût et commentaires 144 euros pour 2 diners au très bon restaurant de l'hôtel - cuisine goûteuse et inventive en plus joliment présentée 1er soir menu à 26 et 36 – cassolettes d'escargots et terrine – brochet et truite – entremets glacés rhubarbe et frais – très bons apéritifs Safran Pétillant et Rubis pétillant - vin 2ème soir – cuisse de canard et cochon rôti – une tarte groseilles - apéritif Midi déjeuner à l'Auberge de l'Abbatiale d'Auberive pour 63 euros composé d'une terrine, d'un magret de canard, de joue de bœuf aux lentilles et d'une tarte rhubarbe avec eau et vin – très bon Nous avons apprécié L'excellente qualité de la cuisine et l'acceuil professionnel - nous recommandons Nous avons été déçus Par rien
LA TIT' NOTE DU SEJOUR... Hôtel 176 Resto dîners 144 Resto déjeuner 63 Visites/activités 23 Petits frais 5 Total en euros 411
TOURS ET DETOURS ENTRE GRENOBLE, LANGRES, THIONVILLE ET SIX-FOURS, EN 2014
Vous avez envie de nous poser une question, de partager une information, de nous adresser un commentaire sympa, nous vous en remercions. C'est possible en cliquant sur le mot commentaires ci-dessous...
Hôtel Auberge des Voiliers - 68+20 pttdéj = 88 euros - OK + Site Internet Caractéristiques Une douzaine de chambres au bord d'un lac – ptt déj en supplément buffet varié et copieux à 10 euros - Nous trouvons globalement que le prix des petits déjeuners est toujours un peu trop cher pour ce que c'est. Points + La situation au calme et le bon resto sur place, le petit balcon permettant de profiter de la vue sur le lac Points - Très petite chambre, de la taille d'une petite cabine de bateau de croisière, à l'odeur désagréable (renfermé/moisi), trop encombrée, le troisième lit pourrait être supprimé et s'envisager pliable, manque de porte-manteaux (salle de bains et chambre) - La façade du côté aurait besoin d'un bon coup de peinture car cela fait douter en arrivant sur site...
Namibie2015 Patagonie Texte Sud AmSud Tyrol Italie Martinique P'tis + Egypte Intro Texte RepDom Yellowstone Equat/Pérou Brésil Haïti Québec Hiver France RépTchèque Autres LE NOUVEAU SITE EST PAR LA... © Madikéra 2010/2015
Plan du site
Pour nous écrire...
Livre d'or
Nos sites fétiches...