PETIT GUIDEEnvie de commenter...
LA SUITE...
INTR0 REP DOMDu 18 août au 3 septembre 2009, nous avons fait un circuit zig-zag-zig, tout en belles couleurs, d’environ 1 800 kilomètres, en République Dominicaine. En préparant ce voyage, nous avions choisi les trois premières étapes: Santo-Domingo (étape d'arrivée), le Sud-Ouest (une envie de voir une région à l'écart des majors touristiques) et Jarabacoa (pour ses côtés montagne verte et activités multiples). Nous avions réservé, à l'avance, les hébergements de SD et Barahona. Pour le reste, comme dans le plupart de nos voyages, nous avions opté pour la décision de l'instant. Nos décisions de l'instant nous ont amené à un circuit qui au lieu d'être en boucle, comme nous l'affectons particulièrement, est en zig-zag et même re-zig. Après Jarabacoa, nous ressentions un manque de montagne et arrivés à Rio San Juan nous avons ressentis un trop plein de mer et de plages. Donc, nous sommes allés satisfaire une petite curiosité à Las Terrenas puis sommes retournés en arrière pour finir au frais. Cette dernière étape (qui aurait pu ne pas être) a été notre grand coup de coeur de ce voyage, un peu comme Zaruma en Equateur. Nous avions fait un premier tour dans ce pays, en 1989. Il nous en reste quelques fragments de souvenirs: - Un vrai paradis d'une tranquillité absolue autour de Las Galeras: des kilomètres de plage pour nous tous seuls. C'est un des endroits où nous avons fortement hésité à nous poser. En effet, ce voyage avait lieu pendant notre tour de découverte d'îles de la Caraïbes, en vue d'une installation. Mais le climat politique de l'époque et d'autres éléments nous avaient éloignés de ce coin. Au final, nous avons choisi de ne point y retourner, cette fois, pour garder intactes les magnifiques images en mémoire. Toutefois, nous sommes allés en proximité. - Le malecon de Puerto-Plata avec une incroyable activité déambulante, le soir. Nous avions bien aimé cette ville et son musée de l'ambre. - Un camp retranché "spécial touristes" vraiment pas à notre goût - cela devait être Playa Dorada. - Une rue-village de restaurants et d'hôtels, en bord de mer, pleine de sportifs dont qqs "kakos" (ceux qui se prennent pour des vedettes et se la jouent). A l'époque, c'était uniquement en version planche à voiles - Cabarete. - Des images: toute une famille de 5 personnes sur une seule moto, des sortes d'auto-pousse, des routes plutôt en mauvais état…Par contre, très peu d'odeurs ou de goûts spécifiques. - Des perceptions remuantes (comme dans d'autres pays): comme celles des enfants travailleurs dans les rues de Santo-Domingo (cireurs de chaussures et autres petits vendeurs) ou ces enfants en train de nous regarder, en une sorte de haie d'honneur, manger une pizza dans la Conde. Pizza qu'il nous a été impossible de manger et que nous leur avons donné. Les bateys… - Un pays pauvre et en plein développement. Pour ce deuxième voyage, nous avons décidé de privilégier des lieux non visités la première fois et surtout des lieux plutôt en retrait du tourisme de masse. Notre vision globale est d’avoir passé un agréable séjour avec toutefois une impression de déjà vu - normal car nous habitons en Martinique et avons fait divers voyages sur la zone Caraïbes, Amérique Centrale. Certains endroits nous ont donné envie d’y revenir, voire d’y poser définitivement nos sacs… Ce carnet sera un mélange de faits (coûts, durées, adresses…), de vécus et de ressentis. Donc, il est fortement lié à notre manière de percevoir et de vivre les choses. Globalement, les deux voyageurs partagent le même avis, avec des nuances bien sûr. Il est donc, en partie, subjectif et personnel. Je peux apprécier quelque chose et quelqu’un d’autre peut le détester. Je peux être peu épatée par qqchose et une autre personne le sera… Bref, c’est principalement un avis, (en même temps aide-mémoire pour nous) et non un guide. Il va s’additionner à ceux existant déjà et non s’opposer. Nous avons particulièrement apprécié l’effort de compréhension de notre espagnol - on pourrait presque croire qu’on le parle correctement !!! Dans tous les endroits, où nous sommes allés, nous nous sommes sentis en totale sécurité. Nous n’avons pratiquement jamais été regardés ou traités de manière différenciée des autres personnes. Nous ne nous sommes pas sentis « touristes » et encore moins illégitimes d’être là Cela fait du bien après tous ces mois - et cela continue - où certains nous ont dit, de manière directe ou indirecte, qu’on était illégitime, qu’on avait rien à dire et qu’on devrait juste être content qu’on nous tolère. Nous voyageons avec nos fidèles vieux sacs qui ne font envie à personne (et ils en ont encore subi pas: mal tassés entre des gros sacs de légumes, sous la poussière, sous la pluie…) et avec des vêtements utilisés au quotidien, donc usagés et sans marque donnant envie.
PREPARATION - Zig zag zig en République Dominicaine - 2009

Patagonie LE NOUVEAU SITE EST PAR LA... Egypte Tyrol Italie Namibie2015 Sud AmSud Martinique RepDom Yellowstone Equat/Pérou Brésil Haïti Québec Hiver France RépTchèque Texte Texte Intro P'tis + Autres © Madikéra 2010/2015
Plan du site
Pour nous écrire...
Livre d'or
Nos sites fétiches...