INTRO/PARTAGE LE CAIRE... 1
News
La visite est à 1 clic...
Photos interdites
Le passage est à 1 clic...
La lampe est à 1 clic et ne se négocie pas !
Du haut de ces 40 pages, 15 jours de découvertes égyptiennes en été 2011, se décryptent... LE CAIRE - LE FIL VILLES - J2
LE CAIRE... 33 août – Caïrissime journée C'est la journée Centre Caire, à un rythme des plus soutenu. Nous faisons la connaissance de notre guide et de notre chauffeur. Réveil à 6 heures, petit déjeuner à 6h40 et départ à 7h45, au lieu de 7h30. Notre collègue de voyage a un problème de coffre. Il refuse de s'ouvrir ou de se fermer, donc un autre coffre lui est attribué à la réception. Première étape la citadelle de Saladin. Il est 8h30 et il y a très peu de monde. Le site domine les environs d'une manière majestueuse. La plupart des touristes visiteuses sont obligées de se vêtir d'une robe couvrante car elles viennent trop peu vêtues en ce lieu ! Deuxième étape le quartier copte. Visite de 2 églises Saint-Georges (la Grecque) et la suspendue puis passage par la "synagogue". Cette dernière est autorisée car non active. Il n'y a pas de juif pratiquant en Egypte, ni de catholique, nous répète-t-on à l'envie… Nous allumons quelques cierges au passage et admirons de vieilles icônes. L'Eglise suspendue a un côté des plus hétéroclites et vous ramène quelques siècles en arrière. Le quartier est refermé sur lui-même et il faut d'ailleurs descendre vers un niveau inférieur à celui de la route pour pénétrer en ce petit ghetto. L'arrivée se fait par une fort intéressante allée de bouquinistes et autres babiolistes. La machine à souvenirs se met en route... En mes années de collège et de lycée, la mode était aux correspondants. Donc, pendant 2/3 ans j'ai correspondu avec un fils de haut dignitaire copte du Caire. J'avais été choisie par proximité religieuse. Cela faisait des années que je n'avais pas pensé à lui. Pendant mes quelques minutes en ces lieux, je me suis demandée ce qu'il était devenu et j'ai prévu une recherche sur Internet. Pour l'instant, les lettres sont au fin fond d'un grenier à plus de 8 000 kilomètres, mais un jour... En route, nous avons longé de grands cimetières coptes aux tombes en allure de maisons. Notre guide nous a expliqué qu'elles étaient habitées pour une bonne partie d'entre elles. On enchaine… départ pour le musée du Caire et arrivée vers 11 heures. Une visite guidée d'une heure principalement au rez-de-chaussée puis 45 minutes seuls. C'est là aussi, un bon en arrière dans un musée souvenir du XIXème siècle. Certaines étiquettes ont dû être écrites par les français de l'équipe d'Auguste Mariette ! Dans certains endroits, le dépoussiérage n'a pas dû être fait depuis cette époque !!! Il est des vitrines où le chiffon est passé à hauteur des yeux et tout le reste se conserve ! Incroyable tout ce qu'il y avait dans la tombe de Toutankhamon. Quel travail, quelle finesse, quelle profusion. Les orfèvres de l'époque étaient d'une minutie fabuleuse. Malheureusement, les photos sont toujours interdites. En allant vers la salle des momies d'animaux, aux impressionnants alligators de plus de 6 mètres, mon œil est attiré par un petit objet bleu, puis un deuxième. Et là je reste scotchée devant un hippopotame debout et son frère (ou sa sœur) couchée. Ce sont mes pièces coup de cœur du voyage. Il m'en faut une reproduction… Nous déambulons au milieu de quelques échafaudages: il faut réparer les carreaux cassés ayant permis aux voleurs de pénétrer dans le bâtiment, pendant les jours de révolte. Bizarre qu'ils n'aient embarqués que des pièces secondaires. Il est vrai qu'elles sont plus faciles à vendre que les chefs d'œuvre répertoriés et connus du monde entier. Au rez-de-chaussée, c'est un dessus de sarcophage recto-verso qui nous aura le plus frappé par son côté jamais vu Allez vite, vite direction le restaurant dès 12h45 et du coup j'ai oublié de passer par la boutique du musée voir s'il y avait des hippo bleus ! On traverse la place Tahrir sans avoir le temps du moindre arrêt ou le moindre commentaire. Idem pour le grand immeuble brûlé à côté du musée. Le lendemain nous apprendrons qu'il s'agissait du siège du Parti au pouvoir. Lorsqu'il a brûlé, il y a eu de grandes craintes pour le musée. Aujourd'hui est un jour particulier, c'est le premier jour du procès d'Hosni Moubarak, de ses fils et d'autres anciens personnages du pouvoir égyptien. La radio est écoutée par tout le monde autour de nous. Toutefois, nous ne voyons guère de visages réjouis, heureux de ce qui se passe. Normalement, dans une révolution la fin des mauvais puissants cela se fête ? Tout le monde a l'air grave et interrogatif. L'établissement est au bord du Nil. Le même genre de repas que la veille nous est servi en un peu moins bon. Les mêmes boissons nous reviennent à 67 livres, soit un peu plus que la veille. La télé est allumée et les images du procès scotchent une bonne partie des présents. Pas un mot, pas un commentaire sur ces images et quelques larmes dans certains yeux, voilà qui en dit long sur le ressenti des personnes autour de nous. En route, un accident a lieu sous nos yeux et un début de bagarre plutôt violente nous interloque. Allez en route pour le souk El-Khalili atteint vers 14h20. Nous avons 45 minutes de temps libre pour découvrir la bimbeloterie chinoise du coin. Une mission pour nous: dénicher un hippopotame bleu. Au bout d'une vingtaine de minutes nous renonçons et rejoignons, sans achat, le café lieu de rendez-vous. Mustapha, notre guide, est à la mosquée. Pour passer le temps ce sera un jus de citron et un soda (35 livres) et à force qu'on vienne nous demander si on veut autre chose une idée germe en nos cerveaux. Oui, nous voudrions bien autre chose: du halwa. Regards stupéfaits, répétition du mot, explication en anglais… rien n'y fait personne ne comprend ce que nous demandons. Mustapha nous rejoint et ne comprend pas non plus de quoi nous parlons en décrivant une friandise ronde ou carrée, se coupant à la portion, à base de pistache, faite avec une céréale dont le nom ne nous vient pas… On regardera sur Internet si on trouve un autre nom, à suivre... Départ à 15h30 du souk, dépose du guide en route et arrivée à l'hôtel à 16h15. C'est le bon horaire pour la piscine… La journée a été menée à un train plutôt rapide. La plupart des lieux parcourus auraient nécessité plus de temps pour bien s'en imprégner mais cela ne nous a guère affectés. En effet, il n'y a qu'un endroit du programme du jour qui était dans nos absolus: le musée et nous y avons passé assez de temps pour ne pas avoir l'impression d'avoir manqué des fondamentaux. Les autres lieux étaient tout à fait optionnels, nous aurions pu ne pas y aller sans regret. Je sais que certains seront choqués de cette non envie première mais c'était notre réalité ! La soirée a des airs de bis repetita avec la veille et y compris le patatrak ultra rapide en fin de dîner !
Texte Texte P'tis + Namibie2015 Martinique Sud AmSud Egypte Patagonie RepDom Yellowstone Equat/Pérou Brésil Haïti Québec Hiver France RépTchèque Autres Tyrol Italie LE NOUVEAU SITE EST PAR LA... Intro © Madikéra 2010/2015
Plan du site
Pour nous écrire...
Livre d'or
Nos sites fétiches...