INTRO/COMMENTAIRES
Une journée missionique...
Hôtel SAN IGNACIO - 212 pesos - OK Caractéristiques Hôtel central permettant d'aller à pieds aux ruines de la Mission. Points + Position et tarif. Chambre de bonne taille et propre. Moustiquaires aux fenêtres (probablement très utile en été). Points - Bruits exterieurs, la nuit, car les chambres donnent sur le boulevard principal de la ville, wifi très lent et ordinateurs payants, pas de petit-déjeuner (possible à la cafétaria d'à côté ouvrant à 8 heures).
Levés à 7h30, nous visons le départ de 9h45. Pour cette première étape, en bus, nous souhaitions une mise en jambe (ou tout au moins en non-jambe) de quelques heures. Un arrêt à San Ignacio Mini correspondait exactement à notre objectif. Nous n'avions jamais visité de ruines d'une Mission Jésuite, c'était donc une occasion toute trouvée. Tant qu'à faire, le son et lumières du soir pouvait compléter le programme. Cela signifiait de prévoir une nuit sur place… Le petit-déjeuner pris, les nuitées payées et nous voilà dans la rue en direction du terminal. Un stop à la boulangerie El Arbol Real pour nous approvisionner en minis croissants salés et gâteaux, en prévision du déjeuner, 20 pesos. Nous vous recommandons cette adresse en proximité du terminal. L'hôtesse du guichet touristique nous vend 2 tickets de la compagnie Horianski pour 168 pesos (84 pp). A 9h45 précises, le bus se met en mouvement. Cette ponctualité fut présente en pratiquement tous nos parcours. En plus, le bus est naturellement ventilé donc pas de clim, chouette ! Le paysage varie et se dévoilent forêts, champs, plantations d'orangers, petites villes... De nombreuses activités jalonnent la route: mines, exploitations forestières, usines de transformation de maté... Une bizarrerie dans les champs attire notre oeil: il y a des dizaines, voire des centaines, de petits monticules de terre, qu'est-ce ? Des termitières ??? Ce trajet nous plaît par sa variété. Le bus se gare au terminal de SIM à 13h40, après un stop de quelques minutes à El Dorado. Il y a pratiquement toujours un stop au bout de 2 heures de route. Cela permet un arrêt pipi quand les commodités sont absentes du bus. La ville est de l'autre côté de la route principale, le chemin à faire nous semble un peu trop long pour être parcouru à pieds avec nos sacs à roulettes. Du coup, une remise nous dépose devant l'hôtel San Ignacio contre 12 pesos. Avant de partir, j'ai préparé une liste des hébergements possibles en nos divers points de chute. Une bonne partie du choix des hébergements se fera en spontané à partir de cette liste. C'est une période de basse/moyenne saison, il ne devrait pas y avoir foule dans les hébergements comme nous l'avons vu à Puerto Iguazu où 3 chambres étaient occupées. Nous avons confiance en notre bonne étoile... Une chambre est disponible, les sacs y sont déposés, les provisions achetées le matin grignotées et en route pour le site qui est à une dizaine de minutes à pieds. Le ticket coûte 60 pesos par personne pour les étrangers non membre du Mercosur. De 14h45 à 16h45, nous déambulerons entre les ruines imaginant la vie en temps lointain, nous intéressant à l'organisation et au fonctionnement d'une mission. Il y a encore des pans de murs permettant de se faire une bonne idée de ce que pouvait être ce site il y a 200 ans. En proximité des ruines, des dizaines de boutiquettes de souvenirs et autres magasins ou restaurants vous ouvrent leurs portes... Parfois, certains se demandent si cela vaut la peine de faire un aller/retour dans la journée au départ d'Iguazu. Je dirai non car même si la visite permet de se faire une bonne idée de ce type de lieux, je ne ferai pas 8 heures de bus pour ce site, ni même 6/7 heures de voiture. Avant de rentrer à l'hôtel, un passage par le supermarché s'impose pour acheter de l'eau et des biscuits pour le lendemain, pas de petit déjeuner et une grosse journée de bus nous attendent. A cette époque de l'année, le son et lumières commence à 19 heures et c'est de nouveau 60 pesos par personne. Ce programme, de 45 minutes, tout en délicatesse avec des ologrammes fantomatesques, nous a beaucoup plu. Si vous êtes dans le coin, le soir, nous vous le recommandons. En sortant du site, nous constatons que la plupart des restaurants sont fermés. Donc, nous entrons dans un des rares ouverts pour nous y nourrir d'un poulet grillé et d'une purée à base de flocons, le tout arrosé d'une bouteille de Quilmés, 90 pesos avec la propina et cela ne valait pas plus !!! Tout à coup en réfléchissant à la journée du lendemain "zut et rezut", nous avons oublié de prendre les horaires de bus pour Posadas. La réceptionniste nous dit qu'il y en a souvent mais ??? Trop tard pour retourner au terminal donc nous envisageons d'y aller vers 8 heures. 3 trajets en bus sont prévus demain, cela devrait ête jouable... Un coup d'oeil à notre chaîne préférée de ce début de voyage: TYC Sports. Elle diffuse des épreuves des JO en direct ou en différé et nous permet d'avoir un aperçu des épreuves du jour. Un bon dodo réparateur commence vers 23 heures. Il fait une température d'une vingtaine de degrés donc aucun besoin de clim ou de chauffage, juste l'idéal pour nous.
Mercredi 1 août 2012 A la découverte d'une Mission Jésuite
Eau, sel, sable et roches en 100% couleurs intenses un parcours passant par le sud du Brésil, le nord de l'Argentine, le sud de la Bolivie et le nord du Chili
SAN IGNACIO MINI - Argentine
ESTEROS DEL IBERA J1L'entrée est à 1 clic...
PUERTO-IGUAZU J2 LE NOUVEAU SITE EST PAR LA... P'tis + Texte Intro Texte Namibie2015 Martinique Sud AmSud Egypte Patagonie RepDom Yellowstone Equat/Pérou Brésil Haïti Québec Hiver France RépTchèque Autres Tyrol Italie © Madikéra 2010/2015
Plan du site
Pour nous écrire...
Livre d'or
Nos sites fétiches...