12 GRENATS TCHEQUES ENTOURES DE 4 PETITS BRILLANTS VOYAGESQUES
La suite... G6 INTRO ET COMMENTAIRES G5 Avant... G4
Mercredi 24 juillet - Prague à Prague - au moins 10 km à pieds
Un grenat malastrané tout en château serti
Midi = Cafeteria U Kanovniku au Château Soir = pizzéria Canzone Menu, coût et commentaires Midi = 1 sandwich et 1 Ciabata plus 1 litre de limonade maison pour 410 czk Soir = 1 pizza Canzone et 1 rizotto de poulet plus 2 bières pour 439 czk (+ 40 de pb) Nous avons apprécié De pouvoir déjeuner rapidement en extérieur le midi Les grignoteries de l'après-midi: trdlo et glaces La pizza du soir et la rapidité du service Nous avons été déçus Par le peu de sympathie souriante des serveuses du Canzone, cela sent l'envie de faire défiler les clients...
Pour parcourir les cours, c'est un clic...La nuit a été des plus calmes malgré les fenêtres grandes ouvertes. Il faisait une température des plus agréables vers les 26/28, donc pas besoin d'utiliser un appareil destructeur de santé, savoir le climatiseur. Le rythme est pris pour l'orga du matin. Cela commence à 7h30 par un dé-drappage et termine à 9h30 par une mise en route des moyens déplaceurs dans leur petites chaussures de marche tant adorées avec la gourde bien remplie d'eau fraîche tic-taquée. L'objectif du jour, c'est le château. C'est un hrad (pour mémoire château fort) et le quartier autour est donc Hradcany. Le chemin se fait en montant par la Malutranske et la Nerudova. Il faut savoir que Prague est ville de colinettes et donc dans ce secteur là cela monte, descend, remonte, redescend... bref vous avez compris que c'est loin d'être plat. Ohhhh, une boutique de bimbeloteries à l'air engageant, ce qui est rare jusqu'à présent. On y reviendra... Joli, joli les sgraffites des façades du château (un peu de patience les explications viendront un autre jour)... 10 heures et c'est le changement de la garde, bon on ne s'approche guère car il y a grande foule. Direction un des points de vente des billets et en deux minutes nous avons nos tickets pour une visite complète à 350 czk par personne plus un permis photos à 50. Je demande si nous pouvons avoir un plan du site et la jeune femme me répond, en français, qu'il y en a un au dos du ticket. La carte fait 8 cm sur 3, z'auriez-dû faire plus petit. Bon, tous les bâtiments sont repérés par leur numéro de site et cela suffit à les positionner dans l'espace, donc nous ferons avec. Loin de moi l'envie de vous conter Histoire et historiettes du lieu. Les humains s'entrecoisent sur ces terres depuis le néolithique donc il y aurait de quoi mais cela demanderait recherches, temps, analyses, synthèses... Bref un peu trop d'énergie donc nous partagerons nos ressentis sur les divers lieux. Pour les détails, vous trouverez plein de sources dans les sites Internet recommandés. Certains vont penser que je radote mais je suis bien obligée de répéter car il y a des lecteurs transversaux, diagonaux et autres survoleurs que je souhaite aider dans leur compréhension et la découverte de ce carnet... Désolée pour les fidèles détailleurs (au passage grand merci à vous). Alors comme nous sommes au niveau de la première cour, nous débuterons par le VI, soit la Galerie de Peinture. Elle rassemble quelques pièces de la très grande collection de Rodolphe II de Habsbourg décédé à Prague en 1612. Il paraît qu'il avait excellent goût et ce qui reste est là pour le démontrer. Il y a du connu dans le style avec Le Titien, Rubens, Tintoret, Véronèse... et d'autres moins connu. Parmi eux, un portraitiste nous a fait écarquiller les yeux format maxi tant ce fut Wouaouhhh mais plus moyen de nous souvenir de son nom. Plusieurs de ses œuvres sont dans la galerie au fond à droite, peintes allemands et hollandais, dont un portrait d'un vieux monsieur juste tellement net et puissant qu'on pourrait le regarder un long moment à l'écoute de ce que ces yeux souhaitent faire émerger en nous. Pour moi ce sera: l'humanité traverse les siècles dans la même puissance et fragilité, avec la même certitude de son évanescence pouvant parfois être dépassée par quelques traits de couleurs sur une toile. Nous avons fait confiance en nos mémoire pour retenir son nom mais... bref le soir j'ai noté Stome et aucun peintre ne semble s'être ainsi nommé. Donc si... d'avance merci. Nous avons très fortement apprécié ce moment de plaisir visuel contemplatif, en plus en espace tout au calme. Un petit inconfort grandit et malheureusement pas de commodités en cette galerie. Donc, il nous faut partir à leur recherche. Les premières sont à côté de la Cathédrale. Quand j'entre, contre 10 czk, il y a juste 3/4 dames dans la file quand je sors plus de 20. Il y a trop peu de commodités sur le site pour la foule qui s'y déplace. Comme nous sommes à côté, c'est l'instant Saint-Guy ou numéro VIII. Lumineuse, statufiée, vitraillée, pleine d'attires œil signifiants, remplie d'une foule circulant en tous sens... telle nous apparaît cette cathédrale. Retour vers la première cour pour prendre notre temps d'en admirer la forme puis c'est le numéro I et donc l'ancien palais royal. Les photos sont autorisées aux porteurs d'autorisation (et les autres en font aussi !). Nous avons dû oublier de visiter une partie car le tour a été bouclé en quelques minutes d'observation de vieux meubles et d'une couronne a l'air pacotille. La vue depuis les fenêtres, comme souvent en ce type de demeure, est envie faisante. Juste à côté, au II, il y a le musée sur l'histoire du château. Cet endroit nous a bien intéressé mais malheureusement les photos y sont interdites, malgré le permis !!! La température chaleurise plutôt bien donc il fait très soif. Un resto a quelques tables à l'ombre juste derrière la cathédrale... La pause déjeuner s'impose vers 12h30. Un litre de limonade maison sera englouti. A noter, les commodités sont gratuites... Dans ce premier secteur - finalement bien plus petit que ce qu'imaginé sur les plans et documents préparatoires - le numéro suivant est le VII ou la Tour Poudrière. C'est un musée en l'honneur de l'armée. On y monte et on en redescend... Une vue était espérée mais ne fut point au rendez-vous. Après la cathédrale au III, c'est la basilique Saint-Georges et ses belles fresques. Ensuite nous nous dirigeons vers l'espace "Mickey" ou la ruelle d'Or. Quelques dizaines de mini maisons restaurées, un couloir de garde sous les toits, un musée de la torture et voilà de quoi drainer une maxi foule. En comparaison, il n'y avait personne dans les musées mais là il est dur de trouver espace où poser ses pieds. Cela dans l'esprit écomusée et permet de se faire une idée d'aménagements intérieurs anciens. En sortant, une terrasse offre un bon surplomb sur la ville et une échoppe attire notre attention. Il s'y fabrique des trdlo, sorte de beignets roulés sur tige et cuits au four. Pour 50 czk, la réponse à la question "cela a quel goût" est donnée et c'est de "bon beignet pas gras, tout léger et juste tiède". C'est hummmm ! Dernière étape le IX ou palais Rosenberg. Pour la première fois depuis ce matin, une dame nous demande de lui montrer notre permis photos et nous autorise donc à pixeliser. Au moins, il n'aura pas été acheté pour rien car cela filoute fortement partout ailleurs ! Meubles anciens, plafonds peints et belles vues, voilà notre résumé. Nous repartons par le bas du château et l'escalier retournant vers Mala Strana, au passage après le chaud croustillant le froid, avec une glace et un litre de Seven Up. Le bilan de notre hradcanisation est positif sans laisser de marque époustouflante. Un hôtel au centre, c'est utile pour un instant coupure en fraîcheur et ce fut entre 16 et 17 heures. Prochain objectif le mur de Lennon plus les rues et parcs environnants. Nous sommes incommodés par les vélos circulant en tous sens, à toute vitesse et peu respectueux des piétons. Vous me direz ils sont peu nombreux dans certaines de ces ruelles donc les vélos ont l'espace pour eux. Le mur, bon la qualité des dessins ne nous épate guère. Mais où est l'ambassade de France , juste là... Nous repérons un resto de notre liste à moins de 200 mètres de l'hôtel. Retour at home à 18h30 pour repartir à 19h30. Le Limonada est fermé le soir, du coup qu'allons-nous faire. Le réceptionniste de l'hôtel nous avait dit que les pizzas du resto d'en face étaient bonnes. Nous hésitions et du coup, la décision a été prise par d'autres que nous. Chez Canzone la pizza est bonne et rapidement servie, le rizotto est correct. Comme la veille un petit tour au change du coin de la rue, nous permet d'obtenir 25 couronnes pour 1 euro. Mini tour des environs et retour en nos quartiers pour débrancher les connecteurs à l'heure habituelle. Certains s'étonneront peut-être de notre non recherche de concert ou autres instants musicaux. Etant peu musiciens dans l'âme et encore moins fans de foule, de bruits divers, de fumée de cigarette... sortir le soir dans des endroits où nous y serions confrontés est éliminé d'office. Notre quota de supportabilité a été atteint dans la journée ! Le bilan de notre hradcanisation est positivement sympa sans laisser de marque époustouflante.
Pour châteauiser, c'est un clic...LA TIT' GORGEE DU JOUR... Miam, miam, miam, un trdlo cela croustille d'abord puis fond en bouche...
LA TIT' NOTE DU JOUR... Hôtel 90 Resto 45 Voiture: essence... 30 Visites 30 Petits frais 2 Eaux et pauses 10 Total en euros 207
Pour ruelledorer, c'est un clic... Pour lennonmalasatraner, c'est un clic... Pour visiter la cathédrale, c'est un clic... Texte Texte Intro P'tis + Martinique Sud AmSud Egypte Patagonie RepDom Yellowstone Equat/Pérou Brésil Haïti France RépTchèque Autres Tyrol Italie LE NOUVEAU SITE EST PAR LA... Québec Hiver Namibie2015 © Madikéra 2010/2015
Plan du site
Pour nous écrire...
Livre d'or
Nos sites fétiches...