INTRO/COMMENTAIRES
Eau, sel, sable et roches en 100% couleurs intenses un parcours passant par le sud du Brésil, le nord de l'Argentine, le sud de la Bolivie et le nord du Chili
SALAR D'UYUNI - Bolivie
Lundi 13 août 2012 Une route de bandits de grands chemins
Hôtel Cristal Samana - 140 dollars - OK+ www.hotelcristalsamana.com Caractéristiques Hôtel de sel en bordure du Salar. Points + Les décors en sel, la taille des chambres, l'eau chaude, les draps en pilou, la localisation, la volonté du personnel de tenter de palier aux besoins. Points - La quasi absence de chauffage car la chaudière était en panne et le non allumage des cheminées dans les couloirs. Au matin, il y avait de la glace sur les vitres, à l'intérieur ! L'impression d'amateurisme du personnel, comme si ils venaient d'arriver.
Envie de Poronger...
Vers la Leona...
Une journée tournicotante et stupéfiante...
En voiture...
Salage du soir...
Pique-nique et après...
C'est le début d'un autre grand temps fort de ce voyage. Il est 7 heures, debout la troupe, on sort du cocon des draps pour affronter les 16°3 de la chambre et se préparer à partir en tournée. Le petit déj ne nous sourit pas plus que la veille et en plus il se présente en mode foule sur le départ. Nous commençons à nous dire que le lundi est un mauvais choix pour débuter un circuit. Nous aurions dû rester un jour de plus à Tupiza, comme à Torrey quand nous avions tant aimé les alentours du Capitol Reef. Gladis, la responsable de l'agence nous confirme que la troisième nuit se fera en refugio car aucune chambre ne s'est libérée en hôtel. Du coup nous emmenons 4 sacs de couchage car il pourrait faire bien froid ! Nous avons apprécié la sympathie relationnelle et la disponibilité du personnel, y compris le dimanche, de l'agence Tupiza Tours. En route, à 9h45, avec Alberto le chauffeur et premier arrêt au bout de quelques minutes pour récupérer la "cuisinière" qui s'avère être un cuisinier Wilbert ! L'avantage, c'est qu'il y a deux chauffeurs. Ils se connaissent depuis l'enfance car sont originaires du même village et travaillent ensemble depuis une année après que Wilbert ait terminé son service militaire. Ils se parlent en quechua mais nous n'avons pas réussi à obtenir leurs vrais prénoms. Il y a eu comme un flottement quand j'ai posé la question mais pas de réponse. Première étape La Poronga, une gigantesque roche dolménique à 17 kilomètres de la ville, arrêt photos juste après d'autres touristes en day tour. Comme nous sommes partis après les autres voitures, nous serons pratiquement toujours seuls sur la route et aux points stops. Cette route a pour surnom "Butch Cassidy et Sundance Kid". En effet, ces bandits seraient venus dans ce secteur au début du XIXème siècle et auraient, peut-être, perdus la vie à San Vicente. Les éléments connus sont approximatifs et leurs familles respectives ont toujours dit qu'ils étaient revenus vivants aux Etats-Unis. Nous les avions déjà croisés tous les deux ainsi qu'Ethel, compagne de Sundance Kid, à La Leona en allant vers El Chalten. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'ils avaient bon goût en matière de paysages !!! La route serpente, monte, tourne et offre des spectacles époustouflants. Quelques croisements d'animaux, quelques passages en bord de villages apportent d'autres éléments à la base minérale environnante. Nous bavardons sur la vie à Tupiza et en Martinique, nos métiers respectifs, le secteur... Vers midi trente nous stoppons au bord d'une rivière en partie gelée pour un moment pique-nique avec salade, viande, pommes de terre, légumes et fruits. Le coin est tranquille, il fait beau, la température a choisi l'option printemps et la nourriture est bonne et abondante, donc tout va bien. La ville minière d'Atocha est traversée, puis ce sont à nouveau des paysages à ne plus savoir comment les commenter. Ils emplissent nos yeux de perspectives naturelles parfaites. A Uyuni, la première étape est pour le cimetière des vieux trains. Une vingtaine de locomotives et des wagons pourrissent en bordure de ville dans une zone ressemblant à une grande décharge. De manière générale, nous avons croisé très peu de zones envahies de déchets, les seules furent aux abords de cette ville. Deuxième stop la ville car il manque une pièce pour le réchaud à gaz et il faut caler notre transfert entre la frontière chilienne et SPA. Alverto et Wilbert partent faire les courses et nous nous parcourons la rue principale, le marché... pendant une heure. C'est un arrêt un peu long à notre goût mais nécessaire techniquement. Ils nous ont prêté un téléphone pour nous prévenir quand ils passeraient nous reprendre. Au marché, une marchande me rouspète car je prends des photos. J'ai beau lui expliquer que je photographie l'étalage et non elle. Rien n'y fait elle râle, en quechua, bref inutile de s'attarder. Nous avions lu que certaines personnes détestaient être prises en photos. Je les comprends car c'est mon cas !!! Achat de gourmandises, de minis souvenirs et... de cartes postales pour une trentaine de bobs. Nous aurons de quoi utiliser nos timbres à notre retour en Argentine. Vers 17 heures, il est temps de rejoindre le lieu d'hébergement, à Colchani. Le transfert est confirmé mais la pièce est manquante. Nous arrivons à l'hôtel Cristal pour déposer les bagages et filer sur le Salar pour assister au coucher du soleil vers 18h15. C'est blanc, c'est beau, c'est blancohhh !!! Nos deux accompagnateurs repartent dormir à Uyuni et nous donnent rendez-vous vers 9 heures demain matin. Ils vont aussi laver la voiture car elle s'est enrobée de poussière ! L'hôtel est tout en sel mais aussi tout en frisquette car le chauffage est en panne. Heureusement, il y a abondance d'eau chaude. La gérante nous amène un microscopique radiateur électrique juste bien pour la salle de bains. A 19h45, le dîner est servi dans la salle à manger toute en rondeur. En tout, nous sommes une douzaine de clients répartis dans les 3 ailes de la structure. Ils auraient pu nous regrouper et alumer la cheminée dans le couloir ! Le chauffage arrive à 20h45 et commence à adoucir la température. Malheureusement à 21h30 il s'arrête. Bon, nous ne sommes pas dehors et avons la chance d'avoir des draps en molleton et plein de couvertures. Il fait bon dans les lits quand nous éteignons. A demain pour le plateau salée...
Restauration de l'hôtel Menu, coût et commentaires Un menu classique sans choix: soupe, pièce de boeuf, flan au caramel. Un très copieux buffet de petit déjeuner. Bière locale et tisanes pour 45 bobs. Nous avons apprécié Un repas chaud et goûteux et la taille du buffet du matin. La vue sur le Salar. Nous avons été déçus Le non chauffage de la salle de restaurant le soir malgré un magnifique poële. Le café est en mode Nes, donc ce sera thé et chocolat.
SALAR D'UYUNI J2 TUPIZA J2 LE NOUVEAU SITE EST PAR LA... P'tis + Texte Intro Texte Namibie2015 Martinique Sud AmSud Egypte Patagonie RepDom Yellowstone Equat/Pérou Brésil Haïti Québec Hiver France RépTchèque Autres Tyrol Italie © Madikéra 2010/2015
Plan du site
Pour nous écrire...
Livre d'or
Nos sites fétiches...